La technologie repose sur un brevet déposé fin 2010 par l’Université Bordeaux I, l’Institut Polytechnique de Bordeaux et le CNRS.

L’ISM (Institut des Sciences Moléculaires) a pu développer un réacteur de laboratoire qui permet de produire dans des petits volumes de l’ordre de quelques millilitres ces particules Janus (à base de métal, de carbone, de polymères conducteurs…) en utilisant le procédé en question. L’équipe procède à l’heure actuelle à la fabrication d’un prototype qui permettra de fabriquer des volumes à l’échelle du litre en continu.

Si vous êtes intéressés par la technologie, merci de prendre contact avec Matthieu Ayfre : m.ayfre@ast-innovations.com.